Les Gardiens Errants

Le forum destiné aux Gardiens Errants
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Avis aux nouveaux et moins nouveaux, pour accéder à certaines parties des forums ( AME, Shout ) , mp IG un modo: Pimala79, Livink, ou les 2 si pressés!!! ^^
Rappel: si votre pseudo est blanc ( et pas gras ) vous devez mp un Admin pour qu'ils vous intègrent dans un groupe approprié.^^
La shoutbox ayant de nombreux ratés, si votre compte ne fonctionne plus n'hésitez pas à contacter Pimala79, Tazouille13 pour qu'ils vous recréent un compte!!

Partagez | 
 

 L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:03

C'est lorsque je suis arrivé dans le monde des exilés, que j'ai décidé d'écrire un RP sur la vie de Psychotic Jo. Toute l'histoire est vrai à 100%, les personnages existent réellement sur le jeu (certains y jouent plus, d'autres y sont encore ou même sont devenu exilé ou royaliste).

Pourquoi avoir fait ce rp? Parce que lorsqu'on est un exilé et qu'on provient d'un autre clan, beaucoup nous craint sur divers facettes. Est-ce que nous sommes des espions, pourquoi avons-nous changer de clan, etc... Alors ceux qui veulent lire en DÉTAIL ce qui s'est passé dans la vie de Psy, alors vous allez avoir TOUTES les réponses. Vous allez aussi avoir toutes les réponses de la raison du pourquoi je déteste certaines personnes à mort.

Dans cette première partie de l'histoire de Psychotic Jo, l'histoire se déroule en 9 chapitres, 9 chapitres assez importants passant de la joie extrême à la démolition. Pour ceux n'aimant pas lire les RP, les raisons particulières pour que j'ai décidé de devenir Exilé, les chapitres les plus interessants en bref sont surtout les 6, 8 et 9.

Bonne Lecture!!
Revenir en haut Aller en bas
Tazouille
Idiot du village
Idiot du village
avatar

Nombre de messages : 3813
Age : 116
Classe : Archer
Points : 6979
Date d'inscription : 03/09/2008

Classe
Niveau:
85/200  (85/200)
Ennemis tués: plein :)
Cart/Roya/Ermi/Brig: 0/0/0/0

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:09

Ou ki lé le RP???
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:10

Chapitre 1: Une naissance 

La guerre... On ne fait que parler de guerre depuis fort longtemps. Pourquoi? Simplement que le bon roi Mandural est décédé et que la couronne a été pris par goloregor qui était pourtant le cadet de son frère Kaldrass. La couronne devait revenir à Kaldrass qui fut exilé avec ses fidèle à L'est de Mérulik dans les désert. Tout ceci pour une couronne.

Quel était mon role dans cette histoire? Qu'est-ce que je pourrais apporter dans le continent d'Alidhan? Où était ma place? Le nom qui me venait à l'esprit c'est: Zélandra. Elle s'était éloigner de cette guerre qu'elle ne considérait pas la sienne. Elle a établit dans le nord du royaume un tout petit village dans une foret luxuriante et ceux qui ne voulait pas se mêler de cette guerre pouvait la rejoindre sous le nom de Cartel de Brumebois.

Je me suis toujours considérer comme une pacifiste. Non cette guerre n'était pas la mienne, je dois suivre Zélandra et le Cartel de Brumebois, mais pour ce faire je dois avant tout parfaire un entrainement de base dans ce monde.

Qui je suis? Psychotic Jo, une magicienne, perdu dans ce monde. Heureusement à mon réveil je pu apercevoir un vieil homme au loin. Qui était-il? Baguette en main, je suis aller le voir.

«Bonjour vieil homme. Qui est-te vous?»

«Bonjour jeune magicienne. Je me nomme Damis, je suis un ermite qui t'apprendra à manier la magie et évoluer sur ces terres. Tien prend cette dague, elle t'aidera a débuter contre les champignons qui se trouve tout près des rondins là bas»

Je tendis les mains et je pris le couteau. Ce que je trouvais étrange c'est qu'elle était émoussé, elle ne coupait donc pas. Pourquoi lui avoir donner un tel objet entre ses mains? Des champignons? Il devait se moquer d'elle

«Avant jeune fille, va dans la cabane que tu vois là bas. À l'intérieur se trouve une de mes amie, Gertrude. Elle te vendra quelques potions, tu en aura besoin lors de ton entrainement. Emporte moi en un peu tant qu'à y être. Je me fais vieux et j'ai besoin d'un remontant. Tend les mains je te donne de l'argent pour les acheter bien entendu»

Je pris donc l'argent et je suis aller voir cette Gertrude, une personne vraiment charmante, un sourir au lèvre, LA grand mère que tout le monde voudrait avoir. J'ai donc acheter quelques potions et rapporter une d'entre elle a Damis et je suis partie trouver ces... champignons. Pendant ma recherche je rigolais...

«Mais pour qui il me prend. Des champignons, c'est du...........»

Je fut surprise par la taille immense de..... ces champignons? C'était beaucoup trop immense pour que ce soit vrai? C'est quoi ces monstres? Je sortis ma dague et attaqua cet ennemi de taille. Quel fut pas ma surprise de voir tomber un chapeau. Je le pris, le mis dans mon sac et je suis aller voir cet ermite qui m'expliqua que les monstres sont plus ou moins fort tout dépendant de mon entrainement. Je devais revenir lorsque j'aurais appris a bien me défendre et récolter ce que le monstre laissait tomber à sa mort. Il m'expliqua aussi que selon les vendeurs, les objets pouvait valoir plus ou moins cher, mais que Gertrude était une adoratrice de ces chapeaux qui lui servait a fabriquer des potions.

Durant plusieurs jours, je me mit au travail, je tuais, tuais et tuais encore ces monstres qui semblait à la base très pacifique. Je voyais que je devais beaucoup plus forte, que j'étais prète a affronter le monde extérieur et a rejoindre des congénères.

«Vieil ermite Damis, je crois avoir compris mon entrainement. Je continuerai a m'entrainer le plus durement possible. Je suis prête a partir maintenant.»

«Tres bien. Tu as choisit de vivre en neutralité avec les cartels de brumebois. Va rejoindre les fidèles a Zélandra et.... Bonne chance»

Je le remerciais, je portais fièrement le blason des cartels et je partie vers un autre monde


Qui je suis? Psychotic Jo, Magicienne du Cartel de brumebois. Mon Nindô? La neutralité
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:15

Chapitre 2: L'aventure commence 

C'est uniquement une fois que j'ai passer des tests, enfin un questionnaire, auprès d'un douanier que je suis enfin arrivé dans mon nouveau «chez moi». Il y avait tellement foule dehors, des personnes chassant, parlant ou dormant que je m'y perdais un peu. Par où commencer? J'ai pris mon temps pour visiter le village, j'ai aussi découvert quelques curieux personnages et aussi un arbre creux. J'ai voulu y pénétrer mais un gardien m'y a interdit à cause que je n'étais pas assez forte. Tampis, je suis donc reparti. J'ai découvrir quelques nouveaux monstres qui n'avait rien à voir avec les champignons et malheureusement je suis «morte» quelques fois.

Lors de ma visite vers l'Ouest, que j'ai découvert une dame qui m'invita a la rejoindre

«Bonjour magicienne, je vois que tu es nouvelle ici. Tu ne pourra pas progresser avec cette dague a ta main. Je vais t'apprendre le maniement de la magie, de la Sphère magique. Mais pour cela, tu aura besoin d'une baguette magique. Il y a dans ce magasin un banquier, mais aussi un vendeur d'équipement.»

C'est difficile à dire comment c'est possible, mais seulement en m'expliquant les bases de la sphère magique, sans même me pratiquer, que j'avais l'impression que je savais déjà l'utiliser.

«Merci beaucoup madame, je vais aller m'acheter des équipements alors»


C'est sur ces paroles que je suis aller m'acheter, ma baguette magique. Sans perdre une seconde je suis aller défier: mouches géantes, chenilles gluantes, fourmis de toutes couleurs, des plantes les plus hostiles et autres créatures. Je devenais douée et je progressait assez vite. Mais je me sentait seule. Malgré les personnes présentes, je ne connaissais personnes, trop timide pour aller les voir.

Une chose surprenante, durant mon entrainement et quelques demandes de personnages que j'ai remarquer des intrus pénétrer sur les terres de zélandra. Mais qui étaient-ils? Ils semblaient très fort avec leurs équipements, mais ils portaient, non pas le vert, mais du bleu. Je me suis éloignée de peur et j'ai appris par la suite que ces gens s'appelaient des Exilés et ils suivaient Kaldrass, le prince. Eux si fort, moi si faible, je voulais abandonner ce monde.
 
 
«Hey toi..... salut Psychotic Jo. Je m'appelle Mime82, je suis la baronne de la guilde lesimpitoyables. Si tu veux, tu peux rejoindre ma guilde. Tu n'as qu'à aller voir Vorus qui détient le registre des guildes. Je t'attend»

Je n'ai pas dit un mot, mais il est vrai que c'est sans doute ma solitude qui faisait en sorte que je voulais partir. Une guilde serait parfaite. Je suis voir ce vorus

«Bonsoir Vorus»
«Bonsoir Psychotic Jo, veux-tu créé ta guide ou bien veux-tu en rejoindre une?»
«Oui j'aimerais bien entrer dans la guilde lesimpitoyables de Mime82 s'il te plait»
«Très bien signe ici et ta demande sera directement donner à la guilde»

J'ai signer et quelques minutes après j'ai rejoins une guilde. Une guilde level 5, beaucoup de membres, encore fallait-il s'intégrer et dans une guilde où on est nouveau ce n'est pas chose facile. J'ai recu un pigeons voyageur, une personne m'écrivait


 
Citation :
De: Ouaich-Dino
À: Psychotic Jo
Salut, je m'appelle Ouaich-Dino, archer............



Un archer du nom de Ouaich-Dino me parlait, il était membre de la même guilde que moi. Il avait l'air vraiment Sympatique, un humour débordant et une habitude à dire: «suis z'un loutre». Ne cherchez pas à comprendre, il est sympa et unique. C'est après quelques Pigeons voyageur plus tard, que je me rendait compte d'une chose. Je me suis fait mon premier ami Cartelois.




Qui je suis? Psychotic Jo, magicienne carteloise, nouvellement en maitrise de la sphère magique, timide, réservé, mais nouvellement amie d'un Archer.




 
 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:17

Chapitre 3: Une idée... Une guilde 

Je me suis toujours demandé comment ces pigeons pouvait parcourir des distances surprenantes, arriver à leur destinations et trouver la personne avec qui on a le gout de parler. Ces bêtes pouvaient être très surprenantes des fois. Enfin bref, durant plusieurs semaines nous nous échangions ces messages, car il nous était impossible de communiquer autrement car il était beaucoup plus expérimenter que moi.

Des semaines ont passer aussi et je me suis entrainé à mon tour. Je suis devenu plus forte au point que j'ai pu quitter mon village et voir d'autre bestiole. Je trouvais que les champignons était facile à battre avec la magie, ceux qui ont des piquants c'est autre chose, ca ne rigole pas.

Je suis aussi devenu voleuse. Pourquoi? je suis soif d'argent, je n'en ai jamais assez et je suis toujours ruinée. Avec l'expérience, j'ai appris a ne jamais dormir dehors, à chaque fois je me faisait tuer et voler. Pourquoi ne pas apprendre a voler à mon tour.

Au niveau de la guilde, je me suis fait un nouveau ami: FaBu [Désolé il avait des chiffres après son pseudo mais me souvient pu]. Mais en même temps, ce n'était pu pareil comme avant. La guilde manquait un petit quelque chose. Un lieu communautaire où les gens seraient le bienvenue. Malheureusement, lorsqu'on voulait en faire part avec la baronne elle ne faisait rien, répondait pas. Ca ma pas pris longtemps avant de prendre ma décision. J'ai rencontrer Ouaich-Dino et FaBu, je leur ai dit que je quittais la guilde lesimpitoyables et je partais créé la mienne.

C'est ainsi, quelques jours plus tard, la guilde des Dragons invincibles fut créé.

«Ouaich, est-ce que tu voudrais être co-baron de la guilde? Je vais sans doute avoir besoin de beaucoup d'aide»
«Ha oui d'accord. Ca sera génial, on sera super fort et actif»
«Oui j'y compte bien. Où allons-nous loger et accueillir des visiteurs?»

Cette question fut difficile, mais nous avons vite trouver une demeure. Dans un creux d'une falaise, construit dans la rocaille, nous avons bâtie nos locaux. Il faisait très chaud en hivers, mais aussi frais en été, tous y étaient les bienvenus pour nous rendre visite. Les débuts ont été fort difficile, une petite guilde c'est dur de se faire valoir, mais elle a grandit.




Qui je suis? Psychotic Jo, magicienne, beaucoup plus expérimenter, toujours autant timide, voleuse, baronne de guilde, mais considérer très aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:19

Chapitre 4: Une demeure 
De l'organisation... C'est ce que je voulais le plus pour cette nouvelle guilde. Je ne voulais pas faire des Dragons invincibles ce que j'avais vécu avec les impitoyables. Je voulais que les gens se sentent à leur aise, qu'il y ai un lieu de communauté pour parler avec eux et aussi avec nos visiteurs et nos alliés. La constructions de notre antre avançait à grand pas. Le moindre détails n'étaient pas oublier. La montagne était si grande que notre demeure s'en ressentait. Des pièces communautaires pouvant accueillir plus de 50 personnes. Les pièces avaient tous des détails uniques, mais 2 symboles s'y retrouvaient souvent: des dragons et le blason des cartels de brumebois.

J'aimais tout particulièrement le salon. On avait réussit a y mettre une antre qui débouchait tout au sommet de la montagne. Le feu remplissait toujours cette pièce d'une agréable chaleur et j'aimais y lire des romans devant. Toutes les pièces étaient aménager et la couleur verte était a l'honneur. Moi et mes deux compagnons, nous avons rédiger divers règlements dans un grimoire et celui ci fut mit dans le hall d'entrée.

«Je crois que nous sommes prêt a nous mettre à l'aventure de quelques compagnons de route. Nous sommes enfin aménager dans une demeure bien a nous, nous l'avons meubler et détailler. Les règlements ont été rédiger. Par contre, il ne faudrait pas que ce soit n'importe quel cartelois qui viennent ici.»

Tous réfléchirent et c'est Ouaich qui a eu une brillante idée

«On pourrait faire un questionnaire pour l'admission des nouveaux membres. Comme ça on pourra savoir le passé du joueur et s'il est apte a être à 100% avec nous.»

«C'est pas bête oui. Penchons-nous sur les questions»

C'est ainsi en quelques minutes, que nous avions concocter une petite série de questions de base et nous étions prêt a recruter. Ce ne fut pas une tache facile, car beaucoup refusaient la demeure, d'autres voulaient progresser sans aide. La guilde avait quand même progresser, car a nous 3 nous avions fait en sorte que nous étions level 4. C'est après quelques jours intensifs de recrutement que quelques joueurs se sont présenter. Nous en avons accepter, refuser, d'autres n'ont plus redonner signe de vie. Nous avons vite progresser au level 5 et la guilde étaient quasi pleine. C'était agréable de se faire de nouveaux compagnons de route et tous s'aimaient plus que tout. Je me disais que j'avais beaucoup de chance d'avoir a mes cotés Ouaich-Dino, qui faisait sans cesse le rigolo avec «je suis z'une loutre». L'atmosphère était que plus détendu lorsqu'il était dans les parages.

En cours de route, nous avons perdu notre ami FaBu qui dut partir vers d'autre contrée. Plus de nouvelles de lui, on supposait qu'il n'était plus de ce monde. D'autres personnes ont quitter en cours de route, mais d'autres les ont remplacer à la table. Nous étions beaucoup, je me souviens pu du tous de toutes les personnes qui ont passé: Ouaich-Dino, FaBu, Skint, Salizard, Motopolo, Scantaphrax, Khayla, Manta2k5, Hachille, Piwee, Taloc, Darkira, Lolipopu, angelis, lala!, sof82, Cryner, Alex8642pro, Belle_ombre, Songo et j'en passe encore beaucoup d'autres.

J'avais fait des demandes d'alliances aux quelques guildes qui me paraissaient noble. Pas de prise de tête, qu'ils ne se prenaient pas pour des roi du monde et aussi des guildes qui ne possédait pas de forto, pour montrer que nous étions pas des profiteurs. Il y aurait tant a dire sur cette guilde, divers situations qui s'est passé que nous y reviendrons un peu plus tard.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:25

Chapitre 5: Les dieux, les forteresses et une confrérie 
 
La guerre entre les différentes nations: Exilé, royaliste et Carteloise faisaient rage en dehors de nos villes natales. J'étais encore sans expérience que lorsque je sortais l'ennemi venait a ma rencontre et je n'avais pas le choix de prendre la fuite. C'est un beau matin que les dieux d'alidhan avaient bâti quelque chose de nouveau. Cette nouvelle avait fait vite le tour du royaume. Ces dieux. Il y en avait apparemment 3 et ce fut eux qui «gouvernent» Alidhan. Sparkman représentait un guerrier tout d'or vêtu, Métal, un guerrier lui aussi mais cette fois-ci habiller tout en noir. Le dernier on le nommait Murdoc, un genre de lutin bleu représentant un moine.

Leurs voix retenti dans les moindre recoins d'Alidhan:

«Cher peuple alidhanais, aujourd'hui est un grand jour. 8 forteresses ont étés dispersé à différents endroits. Éventuellement, les forteresses pourront servir de lieu de repos à la guilde qui la possèdera et a ses alliés. À tous les 3 jours [oui dans les débuts c'était une guerre à tous les 3 jours avant que ce soit modifié] les portes de ces forteresses se rouvrirons pour laisser passer les ennemis. Protéger votre bien pour ainsi garder votre demeure.

Chacune des salles renferme un gardien qui vous faudra éliminer pour passer à la salle suivante. Ne sous estimez pas ces gardiens, ils peuvent frapper n'importe qui qui se trouve dans son périmètre. Seul ceux qui possède la forteresse et les alliés ne seront pas attaqué.

Rendez-vous a la dernière salle où se trouve un scribe. Parlez-lui pour prendre possession de cristaux qui se trouve dans la pièce. Vous aurez donc 1 heures pour avoir la chance de posséder une forteresse et avant que les gardiens ne tue tout ceux qui ne sont pas les bienvenue en ces lieux.

Les propriétaires auront accès a une pièce spécial pour eux et un monstre pourra être tué. Ce monstre bien spécial possède un objet bien spécial»

Une annonce qui en enchanta plus d'une personne. Lorsque ces fameuses forteresses furent mise en place par les dieux, la guerre repris de plus belle et le sang coula a flot. Aucun moment de repos n'était possible et l'une de ces forteresses se trouvait à coté de ma ville: Cirosh. Pendant plusieurs mois on entendait les cris, des armes se heurter dans du bruit de métal sourd. Moi, je progressais et je parlais avec mes coéquipiers qui serait amusant d'avoir une de ces forteresses un de ces jours.

Une remarque que j'ai pu observer. Lorsqu'une guilde possédait une forteresse, une vague de demande d'alliance arrivait pour leur demander de les prendre. Je ne comprenais pas cette mentalité. Pourquoi faire une demande d'alliance a une guilde que nous ne connaissons pas du tout les membres? Pourquoi accepter une guilde où justement on ne connait personne? Des alliances ce n'est pas se connaitre et nouer des liens entre les guildes? Je n'en voyais aucune avec cette façon de faire. J'allais faire part de cette observation à ma guilde.

«Dites, comment voyez-vous cette mode de faire des alliances à gogo a ceux qui possède une forteresse sans connaître les propriétaire? Vous trouvez pas ça un peu abusé? Et si je dis que nous, les dragons invincibles, nous gardons notre dignité et on ne fera des alliances uniquement parce que nous connaissons les membres et savoir que des liens véritables peuvent se créé?»

La réponse fut plutôt unanime. Ouaich et d'autres se prononçait à la question.

«Oui on va rester comme nous sommes. On a pas vraiment besoin de ces alliances. Nous sommes bien avec ce que nous avons et nous avons déjà quelques alliances bien placé et de confiance. Peut être qu'un jours on en aura une forto nous aussi.»

«Bon alors si tous le monde est d'accord ça me fait plaisir de voir que nous resterons noble et non pas profiteur. Les prochains membres devront être d'accord aussi»

Un petit résumé de la suite de mon aventure. Avec ces forteresses, les guerres devenaient de plus en plus cruel, mais tous le monde les convoitaient. Avec 6 guildes alliés nous avons formé un groupe nommé la confrérie d'alidhan. On y retrouvait Ambre et chaos, Nibelungen, Les amazones du chaos, LES ENFANTS DU CHAOS, la tulipe noire et bien entendu Les dragons invincibles. Malheureusement, quelques guildes sombra les uns après les autres. Les membres qui restaient sur ces terres partirent surtout dans la guilde Ambre et chaos. C'est surtout a cause d'un sujet de conversation qui est venu sur la table: former une guilde active et puissante. Pol voulait que les plus actifs de nos guide aille dans la sienne, mais je refusaient de me plier a sa volonté. Je savais que depuis qu'il était devenu plus fort, il faisait des demandes d'alliances a gogo et je n'aimais pas sa façon de faire, sa façon de lécher les bottes des grosses guilde pour se faire connaître. Avant que cette confrérie disparaisse, j'ai gardé des amis très cher: Piwee et Giga. 
 



 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:28

Chapitre 6: Une aide, un choc, première déception 
Beaucoup de chose me revienne a l'esprit, heureuse comme malheureuse. En tant que nouvelle guilde, il fallait trouvé des bons alliés. Mais ce que je voulais avant tout c'était des alliés où on avait des liens fort entre les membres et non pas faire une demande parce qu'ils sont puissant et nous apporterons sans doute rien pour le futur. En quittant la guilde des «lesimpitoyables», j'ai tout de suite demander une alliance avec eux. Ce n'est pas parce que je les quittait que je voulais les oublier. Hors, un jours, j'ai dut les retirer de l'alliance, car sans doute Mime82 m'en voulait beaucoup de ma décision et ne me répondait jamais à mes messages. J'ai aussi garder une alliance que nous avions: les bucherons warriors. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours eu un faible pour cette guilde, je trouvais les membres sympathique et Impalcolo était souvent la pour aider les jeunes pour progresser dans ce monde.

La demande officiel pour lier nos 2 guildes dans un pacte n'a pas été bien long. Ils me connaissaient assez bien puisque j'allais souvent dans leur demeure. C'est aussi en allant dans leur domaine que j'ai appris la dispute entre Impalcolo et une de ses membres qui s'appelait Tzilie. Je ne me souvient pu trop la raison de la dispute mais elle partie voir Vorus pour se désinscrire de sa guilde et ne savait plus trop vers qui se tourner.

«Écoute Tzilie, je ne sais pas trop ce qui se passe et ce n'est pas trop de mes affaires, mais je t'aime bien tu sais. Si tu veux une demeure où aller et te reposer tu peux venir chez nous. La porte est grande ouverte et je sais que tu t'y plaira»

«C'est gentil merci! Est-ce qu'il y a de la place pour mon copain Songohan94?»

«Et bien oui bien sûr, il peut venir s'il veut aussi. Vous n'avez qu'à venir dans notre antre dans la montagne et vous enregistrer»

Elle réfléchit longuement et je me disait qu'elle allait refuser, mais finalement, elle pensait a un plan. Ne voulant pas nous donner de problème avec les bucherons warriors, et avec les problèmes qu'elle avait eu avec eux, elle m'a dit qu'elle allait retourner voir Damis a Begarhan pour lui demander de changer son nom et aussi celui de son copain. Mais Damis leur avertie que pour changer de nom ainsi, les dieux ne seront pas trop contents, qu'ils devraient alors recommencer leur entrainements comme de nouvelles recrues. Ils acceptèrent l'offre et devinrent: Belle_ombre et Songo.

C'est quelques jours plus tard, qu'ils arrivèrent dans ma demeure et signa le registre des règlements: la preuve qu'ils approuvaient le mode de pensé de la guilde. Mais le calme régna pas longtemps quand j'ai eu la visite d'Impalcolo dans ma demeure et trouva louche que j'ai 2 nouvelles recrues alors que lui venait d'en perdre autant. En plus, l'une des 2 personnes avaient quasi le même nom. J'essayais du mieux que j'ai pu d'expliquer la situation en mentant à un allié, chose que j'aurais peut être pas dût faire, mais j'avais promis a Belle_ombre de ne jamais donner leur identité.

«Bien non Impalcolo, ne dit pas n'importe quoi. C'est sans doute une coïncidence, il y a beaucoup de monde sur ces terres qui porte pas mal les mêmes nom. Je n'ai plus eu de nouvelles de tes 2 anciens protégé et je crains qu'ils n'aient quitter le monde d'Alidhan maintenant.»

La conversation s'est terminé et je n'ai eu jamais de retour sur ce qui venait de se passer et la guilde progressa encore et encore. J'avais de l'aide de Belle_ombre et son copain durant un peu plus de 1 mois pour ce qui est de la progression. Mais un jours arriva, où elle est venu me demander quelque chose

«Psychotic Jo, on devrait faire une demande d'alliance avec le Prieuré de Sion.»

«Pourquoi donc? Tu les connais?»

«Non pas du tout, mais ils ont la forteresse de Ceth depuis un long moment déjà et ca serait bien pour dormir dans la forteresse»

«En bref tu me demande de faire une de ces demandes que je refuse de faire. Je ne les connais pas, toi non plus et sans doute personne de la guilde ne connait une seule des personnes dans cette guilde. En plus, faire ce genre d'alliance seulement pour profiter on l'a clairement dit que c'était pas dans l'honneur des dragons invincibles et tu étais aussi d'accord lorsque tu es entré dans cette guilde.»

Elle partie sans demander son reste. Il est vrai que j'ai peut être été brusque avec ma réponse, mais il était aussi vrai qu'elle avait accepter ce point lorsqu'elle s'est enregistrer et n'a jamais revendiquer cette partie du contrat. Je n'allais pas changer d'avis sur ceci et aucun de mes membres, ainsi que ceux que je voyais quasi jamais, n'avait porter plainte. Mais ce qui devait arriver, arriva.

Elle avait pris sa décision et un matin en me réveillant, elle était partie. Pas une lettre, pas un message rien. Elle était partie de l'antre et j'appris qu'une nouvelle guilde avait vu le jour: La force de l'ombre. Je n'en revenait pas qu'elle avait fait ca, j'étais sure que c'était parce que j'avais refuser de faire une demande d'alliance à une guilde inconnu uniquement pour dormir gratuitement. J'allais voir son copain Songo qui était toujours dans notre demeure, mais il me coupa la parole avant que j'ai pu lui dire un mot.

«Psychotic Jo, je vois que tu as appris la nouvelle. Je ne savais pas comment te le dire et je savais pas qu'elle partirait aussi rapidement et de cette façon. Mais je dois te dire que le choix est dur pour moi et j'aimerais beaucoup rester dans ta guilde, mais comme ma copine est partie je sens qu'elle va me manquer et si je vais pas la rejoindre, elle risque de m'en vouloir. J'espère que tu comprend.»

«Je comprend, au moins tu m'a avoué tes intentions et j'apprécie beaucoup. Mais j'ai une question à mon tour. Est-ce parce que je n'ai pas accepter sa requête qu'elle est partie?»

«Je lui en ai parler et elle m'a dit que non. Ça n'a rien a voir et qu'elle voulait se prouver quelque chose»

Sur ces paroles je lui ai redonner sa liberté et il partie la rejoindre. Quelques semaines passa et durant un de mes voyages où j'allais leur rendre visite que je m'aperçus qu'ils faisaient des alliances a gogo, des guildes possédants des forteresses partout dans le royaume et aussi ceux ayant une bonne cote de popularité

**Heureusement qu'elle n'était pas partie parce que j'avais refuser sa requête, pensais-je

Ha oui! Je n'ai aussi jamais compris pourquoi un de mes membres les plus inactifs du royaume, a ne jamais vouloir aller dans le domaine des dragons et se mêler de la vie de la guilde est partie dans la leur. Mais la rumeur courait qu'il avait dit de nous que nous étions très inactifs comme guilde et il devenu un combattant enthousiaste chez eux...........
 


 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:34

CHAPITRE 7: UN VOL 
 

 
Posséder une forteresse, c'est devoir avoir une grande responsabilité. Il faut être capable de gérer ses différents alliés et faire respecter quelques règles de conduites. Heureusement, je n'ai jamais posséder un tel château, mais j'ai eu un allié qui en possédait un. Les bucherons warriors ont réussit un coup de force en s'emparant de la forteresse de Ceth et ainsi protéger les jeunes apprenties cartelois. Ma guilde et moi, on se reposait souvent dans ces lieux où on était entouré de plusieurs personnes qu'on ne connaissaient pas forcément.   

Une des craintes de ces possesseurs de forteresse était les voleurs. Nous étions méprisés par beaucoup de gens. J'étais voleuse oui, mais pas une criminelle endurcie. Pourquoi devoir détester tous les voleurs? Certains avait le droit a une chance de se faire valoir dans la société et ma guilde ne les refusaient pas. Je voulais uniquement des voleurs qui sachent respecter nos règlements, c'est a dire ne pas voler les alliés ni même voler dans une forteresse. Ma guilde comportait plusieurs voleurs et aucun ne m'avait encore déçue sur ces points. Pourtant, il y avait toujours des préjugés a propos de tout ceci.  

J'ai compris pourquoi. En même temps, aujourd'hui, je ne lui en veut pas. Un habitant alidhanais qui se nommait Ryuzaki venu nous rendre visite et désirait faire partie des nôtres. Malgré le fait qu'il s'est dit être voleur, je ne voyais pas de problème de l'engager. Ceux de ma guilde qui venait le plus souvent dans notre repaire, ont pu le juger et accepter sa présence parmi nous. Nous avions un nouveau membre. Plusieurs mois on passé et aucun problème ne s'était passé. On s'amusait bien ensemble malgré l'expérience qu'il avait et le mien qui était supérieur. C'est après plus de 4 mois que tout arriva.  

Je dormais paisiblement, quand tout a coup plusieurs volatiles sont entrés dans ma chambre de Gonk. Je me demandait ce qui se passait et tous ces oiseaux portaient une lettre a la patte. Je les ai tous lut et tous mentionnait une horrible nouvelle. Ryuzaki avait commis un vol en forteresse de Ceth durant la nuit et il a voler plusieurs des campeurs. Le bilan des pertes fut gigantesque. Je pris mes jambes a mon cou et je partis voir le plus rapidement possible les Bucherons warriors qui m'expliqua de vive voix ce qui s'était passé.  

 
«Ton membre Ryuzaki a commis une faute grave. Ce voleur a profiter de la quiétude des habitants pour se faire les poches et emporter avec lui plusieurs pièces d'or, équipements, potions, objets de tout genre. Il doit avoir voler durant 3 bonnes heures. Toi et ta guilde, vous devez réparer la faute et rembourser tous ceux qui le réclame.»  

«Vous avez la liste de ceux qui veulent un remboursement?»

Il me donna un parchemin sur lequel les noms et ce qui leur avait été ravis. Ça ne semblait ne plus se terminer. Les montants pour divers personnes pouvait équivaloir environ 200k. C'est vraiment fou. Qui donc était si stupide pour dormir avec de tel montant en or ou en équipement avec tant de gens qu'on ne connait pas parfaitement? J'étais frustré, non pas par mon voleur qui est parti durant la nuit, mais de l'agissement de toutes ces personnes. Je n'avais pas le choix de réparer les fautes, mais je n'avais pas non plus une total confiance vis a vis toutes ces demandes.  

J'ai essayé d'envoyer des messages a Ryuzaki, mais aucune réponse de sa part. Ha oui! Seulement un mot qui m'a envoyé. Il m'avait écrit qu'il était désolé de m'avoir utiliser de la sorte pour commettre ce crime, mais qu'il était un voleur réputé. Il ne voulait pas non plus me fournir la liste de ce qu'il avait volé pour que je puisse regarder avec la liste qu'on m'avait donné. J'ai été obliger de me résigner et rembourser. 


«Ouaich tu trouves pas ça stupide de dormir avec autant de trucs sur soit? En plus il me semble avoir lut dans le règlement des Bucherons que le montant maximal sur soit en or et équipement confondu devait être de 10k ou de 20k gros max. Regarde.... Ce type a apparemment eu tout l'équipement du faucon de volé. A-t-il vraiment eu ces équipements? Je ne le crois pas vraiment. La plupart de ces gens je suis sure qu'ils se foutent de notre gueule et réclame ce que eux veulent depuis un moment et n'ont jamais posséder. On devrais leur donner 20k max comme le dit le règlement et qu'ils s'arrangent avec leur problème.»

«Je sais Jo, mais en même temps on serait mal vu si on rembourse pas. Ne t'inquiète pas, ca va bien aller. Je vais t'aider»

«Merci Ouaich, mais n'as-tu pas remarquer la disparition soudaine de certains membres depuis qu'on nous demande de rembourser? Tu parle de lâche sérieux. Je veux pas être méchant mais la situation me rend franchement nerveuse»  

Il me dit qu'il y avait rien a craindre que c'est sans doute une coïncidence. Pourtant, je sentais que plusieurs de ces personnes nous quittaient. Ces personnes qui avait promis d'aider la guilde même en période creuse et nous étions justement durant une de ces périodes. Bien évidemment, je savais fort bien dans quel guilde ils se rendaient. Ça nous a pris plusieurs jours a tout regroupé et rembourser. Ouaich a été formidable a rembourser le plus gros, comme l'équipement complet du faucon car lui seul pouvait avoir accès a Astaegan. Durant tout ce moment, la guilde fut banni de l'alliance pour que les gardiens nous refuse l'endroit. On la retrouverait uniquement lorsque tous serait rembourser.   

Même après tout ceci, je n'ai pas été redemander l'alliance, ne me sentant pu à l'aise de leur faire face et aussi parce que j'étais convaincu que certains ont profiter de nous. Plusieurs membres sont effectivement partie sans nous aider, sans un «au revoir». La période creuse était pour durer un moment et provoquer d'autre changement dans notre vie. Je me rendis compte que, c'est grâce a ce genre d'évènement, ce vol, a permis de découvrir qui était les véritables membres dans cette guilde, qui était vraiment près a respecter leur pacte d'admission parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:43

CHAPITRE 8: MENTEUSE ET MOUTON 
 
 
Il y a certain matin où je me réveillais et je me demandais si j'étais une bonne baronne. Je me demandais aussi si les autres barons avait ce sentiment de colère lorsqu'on veut tout faire pour une guilde, mais que les membres nous quitte pour une raison ou une autre. Bon j'avoue que il y avait des personnes qui faisait parti des dragons invincibles et qu'ils ne me manque pas du tout. Aucun sentiment? Non pas du tout, seulement qu'une personne qu'on ne voit quasi jamais une fois qu'il est admis parmi nous, les sentiments sont beaucoup moins fort pour lui.  
 
Je n'ai jamais fait réellement de saute d'humeur. Ce que je voulais c'était une guilde où que tout le monde puisse se sentir a l'aise. Tous avais le droit à la parole, je ne faisait jamais quelque chose de majeure sans leur avoir parler et avoir leur avis. J'avais aménager une demeure accueillante et toute personnalisé pour eux. Je voyageais que rarement, mais je remarquais des guildes qui n'avaient aucune demeure ou bien préférait se rencontrer dans une maison sans âme. 
Il y a un temps où je doutais de mon rôle de baronne. J'ai même donner mon rang a mon bras droit Ouaich-Dino pour souffler un peu, mais les choses se sont détériorer. Ce n'est pas de la paranoïa, mais les gens préférais Ouaich, que moi même. C'est après un moment d'absence que je suis revenu et repris mon rôle au sommet de la hiérarchie. Les jours ont continuer a passer, dans l'ordre et le calme. On se remettait petit a petit des quelques problèmes qu'on avait vécue. 
C'est un matin en me levant et sortant de ma chambre que j'aperçue Khayla. C'était une magicienne que j'avais en quelque sorte rescapé de la force de l'ombre. Petit problème de guilde et prise de tête, elle avait décider de quitter la force de l'ombre malgré que son copain Prince Kheldar y faisait toujours partie. Est-ce pas vengeance de Belle_ombre que j'ai pris une de ses membres dans mes rangs? Je ne saurais dire. Elle a accepter mon offre et elle a rejoint assez vite mes rangs. Tout de suite j'ai pu voir en elle un coup de foudre, sans doute pas amoureux, pour mon bras droit. Qui lui aurait reprocher? Tout le monde avait le béguin pour lui. C'était un membre fabuleux qui a sut trouver les mots pour réconforter, près a tout pour aider la guildes et les membres, à trouver aussi de nouvelles recrues dans les moments difficiles. 

Alors oui, un matin en me réveillant, elle étais là, près de ma porte. Elle semblait embêter et géner. Je lui demanda ce qui se passait. 
 
«Psychotic Jo, je sais pas comment te le dire, mais je veux que tu sache que ce n'est pas contre toi ou ta guilde. J'ai envie d'être libre, j'ai envie de pouvoir voyager sans pour autant revenir dans cette demeure. J'aimerais profiter d'un moment, sans porter aucun blason a mon cœur. Un moment dans ma vie j'ai été libre et j'aimerais revivre ce moment un instant. C'est pourquoi je voudrais ta permission pour revivre cette liberté et lorsque j'en aurai assez, je reviendrai dans ta guilde, car un jour oui je reviendrai.» 

J'ai accepté sa demande, non sans chagrin. Un bon membre partait, mais au moins elle a été franche avec moi et m'avais dit qu'elle reviendrait. J'ai gardé contact avec elle quand même et elle savait encore trouver les mots pour n'importe quel situation. Un soir, un chevalier se présenta dans mes appartements. Salizard était ignorants sans ses débuts et il est devenu un archer fort habile.

«Jo, je sais pas si tu t'en rend compte, mais je me sens pu aussi a l'aise dans cette famille depuis un temps. Il y a des groupes qui se forme et j'ai l'impression de ne plus être a ma place» 

«Ha oui? Quel genre de groupe au juste?»

«Et bien ce sont surtout les membres personnes qui sont ensembles. Les plus vieux des membres se connaissent bien et ils ont créé des liens. Je parle de Ouaich-Dino, de Sknit et des autres qui sont bien établie.»

«C'est bon je te comprend. Je ne savais pas qu'il existait ce genre de troupe pour rendre mal a l'aise les jeunes et je ne veux pas de ça dans ma guilde. Je veux que tous y trouve une place et se sentent a l'aise. Par contre tu devra être avec moi durant la discutions qu'on fera avec tout le monde a ce sujet» 
 
Une rencontre autour de la table ronde fut organiser. Au début ce n'étais pas trop mal, mais ca vite tourner au vinaigre avec des membres indiscipliné et qui semblait prendre le problème a la légère. Une rencontre qui ne devait durer que 30 minutes s'est finalement étirer quasi 2 heures. Par contre, le sujet a été touché et on me jura que ce genre de «groupe» ne se reproduira pas et j'en fut satisfaite. 
 
Les jours qui suivait je voyagais un peu plus entre les habitations de mes alliés. Je suis donc passé par les Ambres et Chaos. Ça faisait longtemps que j'ai pas été chez Pol, car sa façon de voir les choses était tellement différente des miennes. Quel fut pas ma surprise de voir Khayla sur place et parlant avec Pol et les autres ambriens sur une intégration à la guilde. La rage s'empara de moi. 

«Pour une fille qui disait qu'elle avait soif de liberté, je trouve que tu ne fais pas demi-mesure. Tu t'engage vis a vis les ambriens alors que tu dis que tu reviendra dans ma guilde coute que coute, lorsque ton envie sera passé» 

«Je savais que tu allais venir ici cracher ton venin. Je n'ai jamais dit une tel chose et je fais ce que je veux d'abord. J'ai envie d'être avec les ambres et chaos et pi voila» 
 
Je me retourne vers Pol. Il était quand même dans mon devoir de lui dire ce qui se passait. Je lui ai expliquer ce qu'elle m'avais raconter et que mes dragons invincibles étaient des témoins pour confirmer mes dires. Je lui ai dit qu'elle ne faisait donc pas partie des personnes fiables finalement pour une guilde qui a de l'avenir. Pol fit la sourde oreilles et l'engagea quelques jours après. À quoi ca sert de prévenir un allié, si celui-ci ne prend aucun des conseils?

Mais le comble ne finit pas là. Malgré les services que j'ai rendu a Salizard pour son entrainement, les rencontres fait avec la guilde au sujets des groupes et de la bonne accueil des nouveaux arrivant, être a l'écoute de tout le monde et être juste autant pour les petits que les grands, Salizard me quitta aussi. 
 
Je lui ai envoyer des messages, mais il me répondait quasi avec dégout. Qu'est-ce que je lui ai fait? Non... je ne lui avais rien fait. Il était corrompu par une personne et son esprit préférais croire ses mensonges. Il me traita de bergère et mes membres de moutons. Seul Ouaich-Dino ne l'était pas. Il avait rejoint assez vite Khayla chez les ambres et chaos et je compris. Khayla était la bergère et Salizard le mouton. Quel drôle d'idée. Ils allaient bien ensemble finalement. 
 
Est-ce que j'étais une bonne baronne? D'après moi oui. J'étais juste, je faisais tout pour que tous soient heureux. Les faibles d'esprit était les premiers a quitter et a critiquer. Il fallait apprendre a se bâtir une carapaces et tenter d'aider ceux qui était encore avec moi, malgré un désir de les laisser se débrouiller seul. 
 
Beaucoup de personnes sont partie de la guilde. Certains m'ont dit qu'ils ne désirait plus rester. D'autres partaient sans rien dire. Ou bien encore d'autres me mentait a ce sujet. Ceux en qui j'ai toujours une affreuse rancune c'est bel et bien Khayla et Salizard. Deux personnes ancré chez les dragons invincibles. À avoir vécu les hauts et les bas, le vols, les allés et venus de beaucoup de personnes, de l'évolution de la guilde. Ils étaient devenues chevaliers et aujourd'hui, ils ne sont plus rien, qu'une bergère et son mouton. 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:47

Chapitre 9: Le début d'une fin 
 
Il ne fallait surtout pas lâcher prise sur ce qui se passait dans mes rangs. J'avais des projets et il était de mon devoir de les maintenir. Cela faisait un moment que je voyais mes membres et moi-même approcher à un moment où les dieux nous permettrons d'acquérir de nouvelles bases et avoir plus de pouvoirs. Ils appelaient ça la renaissance. On s'en parlait très souvent avec les dragons qui restaient et on se demandait si on allait rester Cartelois ou passer chez les ermites de la guérison ou les brigand du royaume. Les moines semblaient attirer par les soins des ermites, Ouaich-dino et moi-même on voulait aller brigand 
 
«J'ai une idée! Et si on mettait en place des guildes annexes à celle-ci? On pourrait se faire connaître de tout le royaume en utilisant un animal mythologique suivit de «invincibles». Ainsi, nous pourrions avoir une guilde carteloise, une brigand et une autre ermite.» 
 
«Excellente idée, mais pour les barons?»

«C'est sûr que je quitterai la baronnerie des dragons, mais toi Ouaich tu sera le premier entre nous deux à renaitre. Que dirais-tu de bâtir la guilde brigand avant que j'arrive? Et qui sait peut-être resteras-tu le baron. Pour la guilde ermite tout dépendant le premier qui renait. Il n'aura qu'à la créée et ensuite ils déciderons qui est le baron. Sknit sera le premier à renaitre vu l'avancement de son entrainement. Pour les dragons, on décidera en temps et en lieu.» 
 
«J'aime bien l'idée. Oui je ferai la guilde dès que j'irai voir les brigand. Mais dépêche toi a venir, car j'ai pas très envie de rester baron.»



J'étais ravie que Ouaich accepte de créé la guilde. Pas que j'avais peur que le nom soit pris, mais il était beaucoup plus amusant de mettre le tout officiel. Pourquoi devenir brigand? J'étais voleuse et j'appris qu'il y avait une technique spéciale pour voler. La compétence me semblait alors très alléchante, moi qui voulait m'enrichir. L'histoire n'eut pas de suite, sauf quelques-fois où j'en parlais avec mon grand-frère-loutre Ouaich-Dino. On avait très hâte a ce moment. 
 
Quelques jours passa et je ne savais pas trop quoi faire. Peut-être c'était le temps de faire le tour de quelques domaines des alliés. Je me rendis donc vers celui de la Force de l'ombre. Je ne les aimais toujours pas beaucoup, alors c'était la raison que je commençais toujours par eux. Je n'avais pas encore mis le pied dans la place que je reconnu les voix des personnes présentes. Ouaich-Dino était en curieuse conversation avec Prince Kheldar. Je me fit très discrète et écouta attentivement ce qu'ils se disaient. 
 
«.... et je crois devenir brigand lors de cette renaissance. J'en ai vraiment envie, ça l'air chouette là-bas»
«Ha non tu va pas partir là-bas! Je n'aime pas les brigands et toi je t'apprécie beaucoup. Pourquoi tu reste pas plutôt cartelois. Viens dans la force de l'ombre»
«Ça serait chouette, mais Jo ne serait pas contente»
«On s'en fou de Jo, j'ai pas envie que tu aille brigand, ta place est ici»
«Ta pas tord, je crois faire ça. Rester cartelois avec vous...»



J'arrivais pas à croire ce que j'entendais. Ce n'était quand même pas Ouaich qui dirait ça. Je suis retourné vite fait dans mon antre et je l'attendais. Lorsqu'il arriva je lui ai demandé où il était passé et il me raconta qu'il était avec la force de l'ombre à parler de la renaissance. En faisant mine de rien, je lui reparlait de la notre et il me disait toujours qu'il était super excité de créer les Phoenyx. Mais à quoi il jouait? Je lui ai avoué avoir surpris leur conversation dans le domaine de la Force de l'ombre et il nia l'histoire et on s'en reparla pas. C'est durant une autre surprise de conversation incognito que tout devenait clair. Mais cette fois-ci, plus aucun doute sur ses intentions. Il parlait avec Belle_ombre et prince Kheldar sur sa prochaine admission parmi eux et ce fut la goutte qui déborda. Je suis sortie de ma cachette et lui annonça qu'il était plus dans la guilde. 
 
«Comme ça, tu aura pas besoin de venir retirer ton nom du registre des dragons, tu pourras partir plus vite avec eux. Dire que je te faisais confiance depuis le début Ouaich et voilà comment tu me poignarde dans le dos. Jamais j'aurais crut ça de toi. De toute façon j'aurais dut m'en douter. Depuis longtemps Belle_ombre me vole mes membres et la voici encore en train de le faire.» 
 
C'est à ce moment que j'ai tourné les talons et que me haine des cartelois commençait à naitre. J'ai toujours tenté de leur donner des chances sur leurs comportements. J'avais besoin d'aide et personne ne m'en apportait. Lorsque nous étions un petit groupe à se faire des monstres et qu'un ennemi fort expérimenté arrivait, tous partaient dans un lieu sûr au lieu d'aider les plus jeunes. Le vol en forteresse, mon bannissement de divers guildes qui me voyaient moi et ma guilde comme un danger potentiel. Des menteurs j'en avait vraiment marre. Pourquoi ne pas dire ses réels intentions, il me semble que ¸ça ferait beaucoup moins mal. J'en avais marre aussi des ces moutons qui suivent sans avoir leur propre avis. 
 
Une décision de taille devait être pris. Mais avant j'ai voulu faire un coup d'éclat: un vol massif en forteresse sur la force de l'ombre et aussi sur Ouaich-Dino. Malheureusement, je ne les trouvais jamais et je n'ai pas pu le faire. Je me suis isolé à Tuléa et j'offrais mon corps, mon âme, aux ennemies qui devaient faire leur allégeance, sans retour de frappe. C'est ainsi que mon dernier jour était arrivé. 
 


Cartelois... Un alignement qui se dit être des pacifistes par les enseignements de Zélandra. Pourtant, pour porter ses couleurs, elle nous défis de lui apporter 50 têtes d'ennemies. C'est génial sa façon de voir la guerre sous un regard de neutralité. Pour moi, les cartelois se résumaient maintenant sous un jour nouveau: la lâcheté et indigne de confiance. Pourquoi je me suis embarqué dans cette histoire? J'ai passé plusieurs années avec eux et je les adorais et j'ai tout fait pour eux. J'ai tout quitté par la haine. Comment j'aurais pu arriver à ma renaissance sans aide? 
 
Cinq jours. Cela m'a pris 5 jours intensifs à défier les Dieux d'Alidhan de mettre fin à ma vie. C'est au bout de la cinquième journée qu'une immense chaleur d'envahie dans tout mon corps. J'avais l'impression d'être si bien dans mon corps. Habituellement, une drôle de magie nous enveloppait pour aller voir un curieux personnage qui se nommait Raymond et il nous redonnait la vie. En temps normal, c'est un froid glacial qu'on ressentait. Que se passait-il? Le noir. Tout était noir et je ne revoyais pas la lumière. Raymond avait prit sa retraite? J'entendais une voix dans le fond de mon esprit, mais elle était trop lointaine pour qu'elle ai du sens pour moi.... Qu'allait-il arriver de moi? 
 
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Dim 1 Jan 2012 - 6:49

Voila termino..

Bravo pour ceux et celles qui ont eu le courage de tout lire.. mais bon comme je l'ai dit mes véritables raisons d'avoir quitter le cartels se trouvent dans les chapitres 8 et 9.... mais d'autres raisons de détester certaines personnes sont dans ces chapitres.

Commentaire, question? vous pouvez le faire à la suite de ce message ^^
Revenir en haut Aller en bas
did
Elu du village
Elu du village
avatar

Nombre de messages : 492
Classe : héros
Points : 3028
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Mar 3 Jan 2012 - 9:55

Revenir en haut Aller en bas
Psychotic Jo
Star du village
Star du village
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 31
Classe : Aquamancienne
Points : 3337
Date d'inscription : 22/02/2010

Classe
Niveau:
222/300  (222/300)
Ennemis tués:
Cart/Roya/Ermi/Brig:

MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   Mar 3 Jan 2012 - 14:56

OUi Razz pour ce qui est de mon forum de guilde, il a muté pour devenir Urdin Dracoa Laguna... L'erreur que j'ai fait, c'est que en créant le nouveau forum, j'ai délester les messages dont ceux qui étaient divers preuves en tout genre.. comme la lettre de Khayla qui disait qu'elle avait besoin de liberté un peu et que lorsque l'envie lui reviendrais de réavoir une guilde, qu'elle reviendrait dans la mienne sans faute.

La lettre elle doit etre encore j'imagine chez Ambre et Chaos, la guilde qu'elle a postulé 1 semaine plus tard, pour montrer a Pol la tite menteuse qu'elle est. Il en a pas pris considération et il la recruter... elel est parti aussi quelques mois plus tard avec quelques membres de sa guilde.. IL est venu s'excuser par la suite de pas m'avoir cru.

Ensuite j'avais aussi les 2 historiques de conversation surprise dans la guilde de la force de l'ombre dut au fait que Prince Kheldar était en train de recruter OUaich et que celui ci acceptait l'invitation alors que avec moi il avait promis une vie brigand.

La confrérie n'a pas exister très longtemps. en fait la guilde était diviser en plusieurs guilde et beaucoup ont sombrer la plupart (les plus actifs) sont allé chez Ambre et Chaos. J'ai pas voulu faire ce qu'il voulait faire dans le temps.. aller dans sa guilde pour etre les plus fort et foutre ma guilde a 0. C'est aussi a ce moment de la confrérie que mon bonheur et mon malheur a commencer, mais aussi que j'ai appris full de chose sur certaines personnes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Psychotic Jo: Une histoire de Cartel
» Demande d'infos sur l'histoire des Gobelins
» CAPCOM - L'histoire
» Arte : les mercredis de l'histoire et autres programmes historique
» [Fan-fiction] Une bien triste histoire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gardiens Errants :: Taverne :: RP-
Sauter vers: